Maison de santé pluriprofessionnelle Simone Veil

Un moyen de maintenir un maillage territorial en soins de premier recours

Réalisée sous le contrôle de l’Agence Régionale de Santé, conçue en collaboration entre la Ville de Mazamet et une partie des professionnels de santé du bassin, cette structure a vocation à lutter contre le désert médical en renforçant l’attractivité du bassin mazamétain et en attirant de nouveaux praticiens.

Elle apporte des atouts au paysage médical mazamétain : une structure collective pour des professionnels de santé, des locaux modernes et fonctionnels, des loyers attractifs.

Un équipement adapté aux attentes des nouvelles générations de médecins

Depuis quelques années, la tendance est à l’exercice de groupe pour les médecins et autres professionnels de santé, que ce soit en première installation ou au gré des changements d’orientation.

Les professionnels de santé mutualisent ainsi les moyens nécessaires à leur exercice et coordonnent leurs pratiques dans le cadre de regroupements. Ils trouvent dans ce mode d’exercice le moyen d’améliorer la prise en charge des patients mais aussi des conditions de travail facilitées et attractives.

Avec ses locaux de qualité et son cadre collaboratif, la Maison de Santé correspond aux attentes des nouveaux praticiens.

Renforcer le réseau de soins

Pour l’équipe médicale et paramédicale qui a porté le projet au côté de la Ville, cette maison de santé constitue le pôle principal d’un réseau étendu sur tout le bassin mazamétain. 

Dans ce cadre, une Société interprofessionnelle de soins ambulatoires (Sisa) a été créée et rassemble à l’heure actuelle une cinquantaine de professionnels (infirmières, podologues, pharmaciens, orthophoniste, médecins généralistes et infirmières du Pont de l’Arn…).

Certains professionnels de santé du bassin ne désirent pas intégrer les murs mais souhaitent toutefois partager des moyens, notamment informatiques (possibilité d’accès aux dossiers des malades des autres confrères lors des gardes, partage des informations entre-professionnels, projets de santé concernant la population (vaccinations par exemple) ou centrés sur un problème ou une pathologie particulière (insuffisance cardiaque, diabète, fragilité de la personne âgée, anti-coagulants…).

Autour de la Maison de santé, c’est l’ensemble du paysage de soins qui évolue vers plus de mutualisation et de travail en réseau.